Posted on

Living Joconde

Mona Lisa prend vie à la Gaîté Lyrique ? Et oui, devant les yeux ébahis des visiteurs, il est possible de s’approcher de ce tableau majestueux, mis en avant et sans barrière de sécurité, lors du festival Futur en Seine à Paris. Mais attention : elle réagit ! Si vous vous approchez trop près, cela ne va pas lui plaire, elle vous défiera du regard ou détournera la tête.

Cette Mona Lisa là est un tableau vivant, une expérience culturelle d’un genre bien particulier mis en place sur une idée de Florent Aziosmanoff, avec les écoles Strate et l’IIM de Paris. Nous nous occupons de la partie conseil et développement: conseil sur comment mettre en place le modèle 3D de la bonne façon pour qu’il soit possible de l’animer comme le veut l’auteur, comme le “moteur d’émotions” envoie ses informations.

Le mieux, c’est encore de la voir à l’oeuvre et d’avoir l’explication de son auteur :

Pour que cela soit possible, nous avons mis en place et coordonné trois outils essentiels :

  • un capteur de mouvements évolué (Kinect)
  • un serveur web gérant le moteur d’émotions
  • une application Windows

C’est en effet sur un serveur web qu’un moteur d’Intelligence Artificielle a été mis en place pour prendre en compte toutes les données d’entrée (exemple: combien de personnes viennent regarder le tableau, sont-elles proches ou plutôt éloignées, regardent-elles le tableau ou non, est-ce que certaines personnes sourient..), et “calculer” l’émotion que doit ressentir Mona Lisa devant tout ce qu’il se passe. La détermination d’une personnalité particulière a permis de configurer le moteur d’émotions pour qu’il donne son avis sur ce que doit faire la version numérique du tableau.

L’application Windows fait le lien entre le capteur de mouvement, l’affichage et le pilotage de la version numérique de Mona Lisa et le serveur web. Car non seulement Mona Lisa 2.0 interagit avec le public face à elle, mais elle prend également en compte des visiteurs placés devant les autres dispositifs identiques placés dans d’autres endroits ! Pour des raisons de connectivité et de mise en scène, la version exposée à la Gaité Lyrique est restée toute seule, mais toute la structure était là.

Cette application donc, envoie les informations prises depuis le capteur de mouvement au moteur d’émotion, qui lui renvoie la conduite à adopter. C’est à ce moment là que le visiteur voit que s’il s’approche un peu trop, Mona Lisa détourne le regard, puis fronce les sourcils s’il continue de s’approcher !